retour vers le sommaire  
 
   
 
 
 

"Mon ambition est d'allier efficacité et santé, d'aider le pratiquant à acquérir un équilibre mental, un registre technique étendu
et à garder un esprit libre de tout préjugé."

Hiroo MOCHIZUKI

BUDO

 

Le YOSEIKAN BUDO    (enfants, ados, adultes)

Le Yoseikan Budo (école (kan) où l'on éduque (Yo) à l'honnêteté (Sei) dans la voie du combat (Budo)) est le premier art martial global (MMA) créé en France. On utilise des percussions pieds/poings/coudes/genoux, des clefs, des projections, des soumissions debout ou au sol; toutes ces techniques sont effectuées soit à mains nues soit avec une ou deux armes.

Notre discipline s'attache à développer harmonieusement l'ensemble des groupes musculaires: le corps à corps privilégie les mouvements de traction; les coups de pieds, de poings, et l'utilisation des armes font appel à des mouvements d'extension; les clefs sollicitent les mouvements de torsion; le sol améliore la reptation. Cette formation corporelle complète est essentielle pour les enfants et les adolescents en pleine croissance et assure aux adultes la préservation de leur capital santé.

Maître Hiroo MOCHIZUKI a créé le Yoseikan Budo dans les années 70 en s'apercevant que la puissance était obtenue, quelle que soit la technique utilisée, par un mouvement ondulatoire. Ce principe de base est commun à toutes les pratiques corporelles, qu'elles soient martiales ou non.

 

Le Yoseikan Budo est composé de deux grands systèmes complémentaires:

 - le système des percussions(voir la video)

  • Il est basé sur l'envoi de l'onde de choc pour les techniques à mains nues (coups de pieds, de poings, de genoux, de coudes) et avec armes (bâtons, tonfa, couteau, nunchaku, sabre) ainsi que pour toutes les techniques de dégagements et de parades.

On priviligie la souplesse, la mobilité, les déplacements, les esquives et les déviations. La tonicité est par conséquent beaucoup plus primordiale que la force musculaire; les os et les articulations sont préservés, de sorte qu'il est possible de pratiquer jusqu'à un âge avancé.

L'activation gobale du corps (charnières du tronc, enroulements/déroulements, ouvertures/fermetures dans tous les plans, respirations,...) sert de préparation et de formation proprioceptive. On commence les cours en lenteur pour bien ressentir tout son corps puis on augmente progressivement le rythme pour l'adapter aux besoins du combat.

L'efficacité et de la précision passent logiquement par une permanente validation à deux des techniques sous forme d'assauts (landoli) par lesquels on progresse ensemble avec son partenaire

Pour accroître les différents facteurs de la performance (précision, contrôle, distance, proctection, rythme) ces landolis s'effectuent en touchant son partenaire, ce qui nécessite souvent le port de protections: gants de MMA, casque; nous avons aussi développé des armes en mousse pour une sécurité totale dans la recherche d'efficacité.

Ce travail à deux permet d'acquérir rapidement une aisance en combat global (percussions/projectionssoumissions) à mains nues ou avec des armes grâce au développement des facultés d'adaptation.

(voir la vidéo: stage du 08/03/2014),    voir la vidéo: stage du 18/01/2015

 

 

 - le système des clefs:   (voir la video)

  • Il est basé sur trois schémas principaux: les extensions (Kudaki), les flexions (Oli) et les torsions (Néji) articulaires qui permettent de mettre en évidence l'onde énergétique (ki) à très courte distance et lorsqu'il y a saisie. Le rôle des petites articulations du buste, les charnières, prend ici aussi toute son importance. C'est pourquoi, l'éducation et le renforcement du corps doivent être mis au service de sa disponibilité pour une utilisation optimale et sans risque traumatique. Il faut construire le corps et non le détruire, le rendre spontané et non nécrosé.

Le système des clefs est un fantastique moyen de découvrir le fonctionnement de son propre corps et du corps des autres; il permet de bien ressentir la biomécanique du mouvement.

Sa démarche est axée sur l'efficacité; c'est pourquoi l'étude des percussions (atémis) à mains et avec armes fait partie intégrante de l'apprentissage. Si l'on veut esquiver de manière réaliste un coup de pied ou un coup de poing, il faut savoir donner un coup de pied ou de poing. Les techniques de clefs s'effectuent aussi lorsqu'on utilise des armes.

En pratiquant de cette manière, la logique du combat est abordée en souplesse pour être en mesure de détourner l' attaque et l'utiliser à notre avantage. (voir la vidéo: stage du 05/04/2014)

 

 

Cours de Yoseikan Budo:

Enfants (7-10 ans): MERCREDI ET VENDREDI 17h00-18h00

Ados (11-15 ans): MERCREDI ET VENDREDI 18h00-19h00

Adultes tous niveaux :

LUNDI          12h30-13h30

                     19h00-20h30,

MERCREDI  12h30-13h30

                    19h00-20h30,

VENDREDI  12h30-13h30

                    19h00-20h30.

cours confirmés :

LUNDI        20h30-22h00

              

 

 

La SELF DEFENSE  (ados, hommes) 

Les cours de Self Défense peuvent être prolongés par des cours particuliers et des formations spécifiques (voir: gestion du stress, gestion des conflits).

Nous proposons 2 méthodes de Self Défense:

1- Le YOSEIKAN SELF DEFENSE: cette méthode utilise toutes les composantes techniques du Yoseikan Budo (voir vidéos sur ce site) en les adaptant au contexte particulier de la protection de soi en milieu hostile contre un ou plusieurs agresseurs. Parallèlement à l'approche technique, le contrôle émotionnel, le relâchement musculaire et la respiration représentent les éléments importants de cette méthode. C'est par la mobilité, la décontraction, l'observation et l'adaptation que se construit le développement de son potentiel défensif, que ce soit à mains nues ou contre une arme (couteau, matraque, bâton...).

. (voir la vidéo Défense contre bâton)    voir la vidéo: stage du 08:03/2014   voir la vidéo: utiliser les vêtements pour se protéger et contrôler

 

Cours de Yoseikan Self Défense:

MARDI  12h30- 13h30 et 19h-21h

             

JEUDI    12h30-13h30 et 14h30-16h (Self Défense Séniors)

         

 

2- l'AITO SELF DEFENSE: cette méthode s’articule autour des techniques à mains nues et de l’utilisation du bâton de défense (tonfa, bâton court et pocket stick). La partie self-défense à mains nues est basée sur l’acquisition de gestes simples et efficaces : esquives, blocages, ripostes, contraintes articulaires. Elle permet de développer des réflexes de protection qui pourront être restitués sans difficulté.

 

Les cours en journée sont plus destinés à des hommes et des femmes de tous âges recherchant une pratique douce, respectueuse de l'intégrité tout en étant efficace. La préservation du potentiel santé s'intègre donc à l'approche de la sécurité personnelle, ce qui permet de gérer son stress, de coordonner ses gestes, et de (re)trouver un bien-être physique et mental    (voir la vidéo)

 

Cours de Aito Self Défense:

JEUDI  20h-21h30

 

 

Le IAÏDO    (ados, adultes)   (voir la video)     voir la vidéo Stage du 20/12/2014

Le Iaïdo (littéralement: la voie de l'unité de l'être) est l'art du dépouillement par excellence car un simple sabre et quelques mètres carrés suffisent pour pratiquer une vie entière. Mais cette apparente ascèse est en fait l'art de la complétude. Le iaïdo s'articule autour de trois actions principales: 1: dégainer (Nuki Tsuké), 2: couper (Kiri Tsuké), 3: rengainer (Noto Tsuké).

Le style de Iaïdo de l'école Yoseikan  est moderne, très proche de notre escrime car les corps ne sont pas protégés. Les frappes lourdes destinées à couper les armures ou les protections sont inutiles. Dès lors, la mobilité devient prépondérante.

Le Iaïdo de l'école Yoseikan est constitué de deux parties: le Iaïjusu lorsque le sabre n'est pas dégainé et le Kenjutsu lorsqu'il est dégainé.

  - Le Iaïjutsu se pratique seul avec un sabre d'entraînement (iaïto). Les enchaînements de techniques codifiées (kata) permettent d'apprendre le maniement du sabre et de construire l'unité entre la pensée, le corps et la technique. La prise de conscience de sa posture, de ses tensions, et de sa respiration accompagne tous les gestes.

  - Le Kenjutsu apporte les bases techniques du combat avec un sabre en bois (bokken) ou en mousse (tchobo). Nous pratiquons systématiquement des assauts ou du combat avec une ou deux armes, contre un ou plusieurs adversaires pour mettre en application et valider les principes techniques. Ainsi nous développons la vitesse d'exécution (physiologique et décisionnelle), le contrôle (émotionnel et technique) et la notion de rythme.

Le combat a encore un autre intérêt: il permet de se (re)connaître. On cherche les défauts de l'autre et on découvre les siens; on est alors obligé de les corriger pour évoluer. L'expérience du combat avec l'autre amène à mener le combat sur soi-même, et c'est alors seulement que l'art du sabre devient vivant. Il n'y a pas de fin mais une recherche permanente pour s'accomplir pleinement, pour unifier le corps et l'esprit, pour trancher l'égo. Tous les principes du Iaïdo sont applicables dans la vie de tous les jours !...

Cours de Iaïdo:

SAMEDI       9h30-11h00 (Débutants)

MERCREDI 20h30-22h00 (Confirmés)

 

 

La CAPOEIRA   (enfants, ados, adultes)

  

Eu nasci no sabo No Domingo caminhei Na seguia joguei"

Je suis né un samedi, le dimanche je marchais, le lundi je jouais. (Chant de capoeira)

 

Rares sont les arts qui reflètent parfaitement le pays et le peuple qui les ont fait naître. Ce n’est pas le cas de la Capoeira.

La Capoeira est un art martial qui puise ses racines dans les méthodes de combat et les danses d’Afrique - notamment d’Angola - mais qui a été profondément transformée par les esclaves brésiliens qui se sont servis de la danse et de la musique pour forger leurs corps et masquer leurs techniques de combat.

La Capoeira ne ressemble à aucune autre danse ni à aucun autre art de combat. On peut dire qu’elle est l’art de lutter dans la danse et de danser dans la lutte. Elle se pratique sous forme d’un jeu (jogo) ; les lutteurs se rassemblent pour former un cercle (roda). Le bérimbau (arc musical), les percussions, et les chants rythment la vitesse et les mouvements des combattants, articulant les deux aspects de la capoeira : l’aspect martial avec ses combats, et l’aspect artistique avec les acrobaties.

Renverser son adversaire est le but du jeu, de sorte que la Capoeira regorge de coups déséquilibrants. Elle possède aussi un éventail très large de coups de pieds et même de coups de tête !

Mais c’est bel et bien la ginga qui caractérise le mieux la Capoeira ; à la fois pas de danse, garde, et jeu de jambe, elle sert à se mouvoir, à esquiver, et à entrer dans le rythme du combat. La capoeira n’est pas uniquement un fantastique jeu d’adresse. Si elle tonifie l’ensemble des muscles du corps, elle apprend aussi à combattre, à danser, à chanter, à jouer de divers instruments.

Bref, c’est une merveilleuse manière de voyager car elle nous plonge en totalité dans la très riche culture brésilienne.

Cours de Capoeira

LUNDI 18h00- 19h00 (Enfants 7-14 ans)

LUNDI 19h00-20h30 (Ados, adultes)

 

 

Le MIXED MARTIAL AITO (adultes)

Le Mixed Martial Aito associe percussions, grappling et cardio-training.

Cours de Mixed Martial Aito :

LUNDI 19h30-21h30